Archives pour la catégorie Passés

SÉMINAIRE « ANTHROPOLOGIE DE LA VIE ET DES REPRÉSENTATIONS DU VIVANT », SÉANCE SPÉCIALE MARDI 25 AVRIL AVEC NATASHA MYERS, EMANUELE COCCIA & LIA GIRAUD

Chers et chères collègues,

Vous trouverez ci-joint le programme de la prochaine séance du séminaire « Anthropologie de la vie et des représentations du vivant » qui aura lieu le mardi 25 avril 2017, en remplacement des séances annulées en janvier dernier (attention lieu inhabituel) –  en partenariat avec le projet « La vie à l’oeuvre » (http://transfers.ens.fr/la-vie-a-l-oeuvreexplorer-les-potentialites-du-bioart-et-du-biodesign). Nous aurons le plaisir d’y entendre Natasha Myers, Emanuele Coccia et Lia Giraud.

VIAO – Programme 25 avril

Le lendemain, lors de la séance du 26 avril à 17h (105 bd Raspail, comme d’habitude), consacrée à la « Contribution de l’ethnologie amérindienne à la définition de la vie (3) », je rappellerai comment les travaux de Dimitri Karadimas, récemment disparu à la suite d’une longue maladie, ont permis de jeter un nouveau regard sur la perception du vivant par les peuples d’Amazonie. Je mettrai en relation son approche avec celles d’autres anthropologues tels qu’ E.Kohn, I. Praet ou F. Santos-Graneros qui, eux aussi, ont cherché à mettre en évidence les théories de la vie qui prévalent dans cette partie du monde.

C’est en 2014 que Dimitri Karadimas et moi-même avons commencé à organiser le séminaire « Anthropologie de la vie et des représentations du vivant », dans le cadre du programme « Des êtres vivants et des artefacts », soutenu par la Fondation Fyssen. Depuis 2015, cette réflexion collective prend  la forme d’un séminaire de recherche que les étudiants peuvent valider dans le cadre de leur formation à l’EHESS. En 2016, enfin, Dimitri et moi avons créé l’équipe « Anthropologie de la vie et des représentations du vivant » qui réunit, au sein du laboratoire d’anthropologie sociale, des doctorants, des postdoctorants et des chercheurs confirmés pour étudier les variations, dans le temps et dans l’espace, des conceptions de la vie. En plus d’un ami, nous avons donc la tristesse de perdre un collègue à l’esprit inventif qui nous a aidé à fixer un cap à cette entreprise collective.

Perig Pitrou

Publicités

SÉMINAIRE « ANTHROPOLOGIE DE LA VIE ET DES REPRÉSENTATIONS DU VIVANT », MERCREDI 22 MARS, OBSERVATOIRE DE PARIS, 9:30-12:45. « VIE TERRESTRE/VIE EXTRATERRESTRE

PSL_IRIS

Paris Sciences et Lettres
IRIS – Origines et conditions d’apparition de la vie

Vie terrestre/ Vie extraterrestre
La perspective de l’anthropologie de la vie

Équipe « Anthropologie de la vie et des représentations du vivant »
Laboratoire d’anthropologie sociale (Collège de France)

22 mars 2017, 9h30-12h45
Observatoire de Paris, Salle du Conseil
77, avenue Denfert-Rochereau, Paris 14e
(Une pièce d’identité est demandée à l’accueil)

9h30
Perig Pitrou (CNRS/Laboratoire d’anthropologie sociale)
Anthropologie de la vie et exobiologie

10h30
Istvan Praet (Université de Roehampton)
L’astrobiologie comme laboratoire conceptuel

11h30 Pause

11h45
Joffrey Becker (LORIA/Laboratoire d’anthropologie sociale)
L’imitation de la vie en robotique entre fabrication et interactions

Anthropologie de la vie et des représentations du vivant

Annonce sur le site Internet du Laboratoire d’Anthropologie Sociale

Le programme en version .pdf

Depuis ses origines, l’anthropologie n’a cessé d’aborder la question de la vie à partir de diverses perspectives, en étudiant la vie sociale des groupes humains, les ethnoclassifications ou encore les rites qu’Hocart proposait d’envisager comme les applications d’une « science de la vie ». Plus récemment, se sont développées des approches relevant de l’anthropologie cognitive, de la phénoménologie, de la sémiologie ou de l’anthropologie des techniques tandis que les travaux consacrés à la biopolitique ou aux biotechnologies se sont multipliés. L’objectif du séminaire est d’articuler les résultats obtenus dans ces différentes traditions méthodologiques afin de réfléchir à la manière dont la vie pourrait devenir un véritable objet d’investigation pour l’anthropologie.

Argumentaire

Depuis ses origines, l’anthropologie n’a cessé d’aborder la question de la vie à partir de diverses perspectives, en étudiant la vie sociale des groupes humains, les ethnoclassifications ou encore les rites qu’Hocart proposait d’envisager comme les applications d’une « science de la vie ». Plus récemment, se sont développées des approches relevant de l’anthropologie cognitive, de la phénoménologie, de la sémiologie ou de l’anthropologie des techniques tandis que les travaux consacrés à la biopolitique ou aux biotechnologies se sont multipliés. L’objectif du séminaire est d’articuler les résultats obtenus dans ces différentes traditions méthodologiques afin de réfléchir à la manière dont la vie pourrait devenir un véritable objet d’investigation pour l’anthropologie. Dans cette perspective, une attention particulière sera consacrée à l’analyse des modalités (mentales, figuratives, linguistiques) de la représentation des processus vitaux – par exemple : la croissance, la régénérescence, la reproduction, le mouvement – ainsi que des causes qui les produisent. Tout en accordant une place centrale à l’analyse des données ethnographiques, le séminaire entend favoriser une approche comparatiste des ethnothéories de la vie, en instaurant un dialogue interdisciplinaire avec d’autres disciplines des sciences humaines et sociales ou des sciences de la nature.

Organisation

Dimitri Karadimas (CNRS, Laboratoire d’anthropologie sociale)

Perig Pitrou (CNRS, Laboratoire d’anthropologie sociale)

Partenaires :

Fondation Fyssen

Laboratoire d’anthropologie sociale, CNRS

Pépinière interdisciplinaire
« Domestication et fabrication du vivant »

Ouvert à tous, renseignements : perig.pitrou [at] college-de-france.fr

Programme

1er semestre 2014, 15h-17h30

Salle 1, Collège de France, 52 rue du Cardinal Lemoine, Paris 5e
13 Février 2014 [exceptionnellement 3, rue d’Ulm, 75005]

Dimitri Karadimas (CNRS, LAS) & Perig Pitrou (CNRS, LAS)

Programme

13 Mars 2014

Renato Sztutman (Université de São Paulo, Brésil)

Initiation et magnification : quelques théories bio-cosmo-politiques amérindiennes

Istvan Praet (Université de Roehampton, Royaume-Uni)

Animism and the Question of Life

15 mai 2014

Andreas Mayer (CNRS, Centre Koyré)

Le vivant en mouvement : de la physiologie cinématique à l’anthropologie visuelle

Wiktor Stoczkowski (EHESS, LAS)

Le vivant chez Durkheim et chez Lévi-Strauss : des usages cosmologiques d’une notion malléable

19 juin 2014

Pierre-Olivier Dittmar (EHESS, GAHOM/CRH)

Comment créer du vivant : Dieu, Nature et le saint forgeron en image au Moyen-Âge

Salvatore d’Onofrio (Université de Palerme, LAS)

Le sang qui fait vivre. Les flagellants, la Vierge et les jardins d’Adonis dans une communauté de l’Italie du sud.