Tous les articles par perigpitrou

Quelques dates à retenir – Juin -Septembre 2015

Bonjour à tous, Quelques dates à retenir, dans le cadre des activités de la Pépinière Interdisciplinaire « Domestication et fabrication du vivant » :

2 juin 2015, 11-13h, 3 rue d’Ulm – Frédérique Ildefonse (CNRS) Éléments de philosophie antique sur la vie et le vivant

4 juin 2015, 10h30-13h, 3, rue d’Ulm – Veena Das (Johns Hopkins University) Life and the Limits of the Human

9 juin 2015, 3 rue d’Ulm Workshop « Cosmo-bio-politiques amérindiennes : approches ethnographiques et comparatives » organisé par Perig Pitrou, CNRS/ & Renato Sztutman, Université Fédérale de São Paulo

18 juin 2015, 16-18h, 3 rue d’Ulm, Jessica Riskin (Stanford University) L’horloge inquiète.

29 juin 2015, 17h30-19h30, La Paillasse, Rebecca Wilbanks, Doctorante à Stanford University, Biohacking in the Synthetic Biology Imaginary;  Morgan Meyer Maître de conférences à Agro ParisTech et chercheur associé au LISIS, Bricoler le vivant dans des garages. Le virus, le génie et le ministère

4 septembre 2015, Musée du quai Branly, Workshop MONDES MINIATURES ET REGÉNÉRATION DE LA VIE. Les variations d’échelles dans les Andes et en Mésoamérique. Organisée par Olivia Angé, Andrew Hamilton et Perig Pitrou.

7 Avril 2015, 11-13h, Processus vitaux et configurations agentives

Pour rappel : la prochaine séance du séminaire « Anthropologie de la vie et des représentations du vivant » aura lieu le Mardi 7 avril  2015 de 11h à 13h.

Collège de France, 3, rue d’Ulm, 75005 PARIS, rez-de-chaussée

Perig Pitrou

Processus vitaux et configurations agentives (Agriculture, élevage, horticulture, sériciculture)

Le programme complet est disponible ici.

Programme Atelier « Domestication et fabrication du vivant » 24 mars – 11h-19h

24 MARS – PROGRAMME

Atelier « Domestication et fabrication du Vivant »

Dans le cadre du séminaire

« Anthropologie de la vie et des représentations du vivant »

Dimitri Karadimas (CNRS-LAS) & Perig Pitrou (CNRS-LAS)

24 mars 2015

11h à 19h, Collège de France, 3 rue d’Ulm, 75005 Paris (rez-de-chaussée)

11h00 Perig Pitrou (CNRS-LAS), Domestication of Life and Agentive Configurations

11h15 Stefan Helmreich (MIT), The Domestication of the Wave

12h30 Discussion

13h00 Buffet

14h15 Heather Paxson (MIT), Domesticating the Life of Cheese: Value and Vitality in American Artisanal Cheesemaking

15h30 Discussion

16h00 Pause

16h15 Elizabeth R. Johnson (Université d’Exeter), Biomimetic Science and the Politics of Fabricating ‘Pluripotent’

17h30 Discussion générale animée par David Jaclin (Université d’Ottawa), Noémie Merleau-Ponty (EHESS), Baptiste Moutaud (CERMES2)

David Jaclin « Fabriquer du vivant, ressusciter un mammouth » 23 mars – 17h30-19h30

Dans le cadre du séminaire Postanimal, posthumain, postmachine (Org : Dominique Lestel)

La séance du 23 mars (17h30-19h30, 45 rue d’Ulm, salle Pasteur) sera assurée par David Jaclin, professeur

adjoint à l’Ecole d’études sociologiques et anthropologiques de l’Université d’Ottawa:

« Fabriquer du vivant, ressusciter un mammouth – quand la biologie
synthétique rêve de pléistocène… »

Dans son dernier livre (Regenesis: How Synthetic Biology Will Reinvent
Nature and Ourselves), le biologiste américain George Church, chef de file
médiatisé et tout entier investi dans ce que l’on appelle désormais la
dés-extinction animale (de-extinction), décrit les efforts de son
laboratoire comme ceux d’un véritable voyage dans le temps*.

Son idée : ressusciter le légendaire Mammouth… Puis, une fois ressuscité,
le réintroduire en Sibérie, dans un parc spécialement conçu (Pleistocene
Park). Espace privatisé où la chimère pourrait, après un long sommeil
géologique, poursuivre son évolution – sous le regard notamment de
visiteurs privilégiés, potentiellement chasseurs qui, triés sur le volet,
embarqueraient pour un safari dernier cri.

Si les effets d’annonce à ce sujet se multiplient, si les promesses
semblent non seulement inquiéter mais fasciner, ces entreprises à la fois
scientifiques, politiques et culturelles reste hautement problématiques. À
l’heure de ce qu’Elizabeth Kolbert nomme la 6ème extinction, les projets
de la biologie synthétique posent plusieurs questions; des questions de
surface (est-ce souhaitable de ressuciter des espèces disparues alors que
tant d’autres restent à sauver ?), mais aussi des questions de fond
(qu’est-ce qu’un corps animal – fut-il ressuscité, menacé ou bien encore
trafiqué? qu’est-ce qu’un écosystème, une espèce, un individu? et
qu’est-ce alors qu’une vie partagée?).

Dans cette présentation, je reviendrai plus spécifiquement sur la question
de la faisabilité anthropo-technique d’un tel projet, sur les sources de
financements économiques et idéologiques qui l’alimente aujourd’hui et sur
les liens qui existent entre le façonnage biopolitque d’une faune
mythologisée et la conservation étho-ethnologique d’une biodiversité
menacée. Je me demanderai aussi ce que la République de Yakoutie et ses
habitants pensent de ce « parc » et de leur expropriation conséquente. Je
me demanderai alors ce que « ressusciter » un mammouth implique
effectivement d’animaux (puisqu’il faudrait ainsi plusieurs dizaines
d’éléphants à inséminer pour qu’un mammouth naisse effectivement) et
d’animalité (quelle plasticité pour ce vivant trafiqué?). Enfin, je me
demanderai ce que ce postanimal fantasmé (dans le cas du mammouth, une
postmachine génétique de plus concrètes) nous apprend d’une époque
troublée où les relations humanimales restent centrales au développement
des sociétés humaines, mais où le prix et la place donnés à une chimère
technico-scientifique, dit beaucoup de la valeur octroyée à une
biodiversité ainsi commercialisable (green capitalism).

C’est donc une anthropologie de l’animal (dé/re)vitalisé que je proposerai
et que j’inviterai les participants à (re)penser.

“It would be the closest thing to time travel: a return to the flora and
fauna of the Pleistocene epoch, a sort of latter-day Siberian Eden.”

Jeudi 26 mars 2015 Stefan Helmreich (MIT, Cambridge, Mass.) What Was Life? Anthropological Answers from Three Limit Biologies

Pour rappel :

la prochaine séance du séminaire « Fabriquer le vivant ? »

aura lieu le Jeudi 26 mars 2015 de 16h à 18h.

Collège de France, 3, rue d’Ulm, 75005 PARIS, rez-de-chaussée

Stefan Helmreich (MIT, Cambridge, Mass.)

What Was Life? Anthropological Answers from Three Limit Biologies

Le programme complet du cycle de conférences organisé par Andreas Mayer