Perig Pitrou – Individu, famille, communauté. Niveaux d’organisation et émergence de la vie chez les Mixe de Oaxaca (Mexique)

Individu, famille, communauté. Niveaux d’organisation et émergence de la vie chez les Mixe de Oaxaca (Mexique)

Perig Pitrou
CNRS – Laboratoire d’anthropologie sociale

Social Science Information
2016
[Lien vers l’article]

A la différence de la notion d’origine, qui inscrit le moment de l’apparition dans un espace- temps unique, la notion d’émergence – a fortiori quand on l’envisage au pluriel – ouvre sur l’idée qu’il y a une multiplicité de moments lors desquels apparaissent de nouvelles configurations, selon une logique alliant « le hasard et la nécessité ». C’est la raison pour laquelle les sciences de la nature, qui étudient la vie comme un processus émergent, élaborent des modèles explicatifs qui dépassent les approches strictement causales pour aborder la dimension dynamique du phénomène. Pour les sciences sociales, en particulier pour l’anthropologie de la vie, ce problème devient encore plus épineux puisque l’analyse doit, de surcroît, prendre acte des variations, dans l’espace et dans le temps, des conceptions que les humains se font de la vie et des processus vitaux. A partir d’une enquête ethnographique réalisée chez les Mixe de Oaxaca, au Mexique, cet article explore comment ces Amérindiens pensent l’émergence des nouveaux individus au sein de leur communauté. L’étude conjointe d’un rite de naissance, d’une cérémonie de mariage et de rites politiques impliquant des sacrifices de volailles adressés à une entité appelée « Celui qui fait vivre » met en évidence un souci réitéré d’articuler l’émergence d’une forme vivante (Life Form) humaine avec le développement de compétences conformes à la forme de vie (Form of Life) au sein de laquelle elle est appelée à s’insérer comme un nouveau centre d’activité. Un des enjeux pour l’anthropologie de la vie est de comprendre comment l’émergence de la vie – envisagée sous sa dimension physiologique/corporelle et relationnelle/comportementale – implique plusieurs échelles d’organisation (individuelle, familiale, communautaire), qui connectent l’existence biologique d’un être humain avec son devenir comme membre d’une communauté, en particulier lorsqu’il assume des fonctions politiques.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s