La biologie de garage (ne) changera (pas) le monde

La biologie de garage (ne) changera (pas) le monde

Entretien avec Morgan Meyer, sociologue de l’innovation

La biologie de garage promet de mettre entre les mains de chaque citoyen les moyens de réaliser chez soi des tests et expériences en tout genre. En pratique il s’agit surtout de projets extra-institutionnels réalisés par de brillants étudiants et scientifiques en biologie de synthèse, ce domaine émergent qui veut reprogrammer le vivant en manipulant le matériel génétique. Révolution de l’approche scientifique ou simple hobby d’étudiants ? Émancipation citoyenne ou risque terroriste ? Discussion avec le sociologue de l’innovation Morgan Meyer sur ce mouvement qui se veut accessible et open source.

Jeudi 23 Septembre 2014, MyScienceWork : [lien]

Publicités